Je ne sais pas pourquoi, ce tout petit livre trouvé dans la pile des nouveautés du CDI m'a tout de suite attirée (pourtant non, promis, je ne me suis pas retrouvée dedans cette fois). Je l'ai lu en même pas une soirée, disons que ça change du "pavé" que je viens de terminer.

 

délinquante

L'histoire

Edna est une adolescente à peu près comme les autres, mais pour être acceptée dans son groupe de garçons, elle change radicalement de look et surtout, se met à voler. Cela lui procure l'admiration de ses amis et surtout l'adrénaline qui lui manque. Mais voler, de plus en plus souvent, de plus en plus cher, n'est pas sans risque...

 

Les premiers mots

"Quelque chose me plaisait par-dessus tout, c'était ce picotement, cette tension particulière de la peau sur mes tempes au moment où j'allais le faire.

Juste avant, j'étais une fille comme les autres, sans signe particulier ni talent notoire, de la graine d'adulte ordinaire, transgénique presque. Mais en cet instant précis qui durait, je ne sais pas, une minute peut-être, pas moyen de prolonger, pendant cette minute, je me transfigurais. Je me vautrais dans l'interdit comme un chat dans le soleil, je me sentais héroïque, une sensation de puissance m'envahissait, je n'avais jamais rien éprouvé d'aussi intense."

 

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce livre très court mais qui en dit beaucoup. On suit le personnage d'Edna et à la fin, on a l'impression de bien la connaître. Il faut dire que c'est une ado ordinaire, avec ses problèmes et ses failles, comme toutes les personnes de son âge. Et un "passe-temps" qui, je pense, n'est pas si rare non plus. Et c'est justement pour ça qu'il faut faire lire ce roman.

J'ai également apprécié l'écriture de l'auteur (non, je ne peux me résoudre à ajouter un e à ce mot, autant en mettre un à "fleur" à ce tarif), avec beaucoup de formules bien trouvées et pas mal d'humour.

Tout est raconté du point de vue d'Edna, on échappe donc aux leçons de morale qu'on trouve parfois dans ce type de livres, mais cela n'empêche pas le message de passer, au contraire. On se rend compte aussi que parfois, nos jugements sont trop rapides et qu'il faut creuser un peu plus pour connaître les gens.

À faire lire à tous nos adolescents qui pensent qu'ils doivent accomplir des choses extra-ordinaires (au sens premier du terme) pour qu'on les remarque.