Ça fait un moment que je lis des chroniques positives (et même plus que ça) sur les livres d'Antoine Dole, notamment chez Stephie. Il fallait donc bien qu'un jour je me laisse tenter ! Ce fut le cas aussi pour Fanny, donc nous avons décidé d'une lecture commune sur Tout foutre en l'air. (J'avoue que À copier 100 fois m'attirait un peu plus, mais il est introuvable, sauf dans mon CDI où je l'emprunterai très bientôt !)

tout-foutre-en-lair

 

L'histoire

On suit la course folle d'une adolescente et de son amoureux rencontré sur le net. C'est décidé, ce soir, ils vont le faire. Parce que leurs solitudes se sont rencontrées et répondu, parce que chacun a trouvé en l'autre un écho. Ensemble, envers et contre tout, ils vont le faire.

 

Les premières lignes

"Toutes ces choses qu'on dit qu'on fera et qu'on ne fait jamais. Idées qu'on lance en l'air, promesses à soi-même qu'on sait déjà qu'on ne tiendra pas. Et dans le ventre, comme un vide qui grandit à force d'ingurgiter des pensées creuses : des prétextes, des excuses, tous ces mensonges à soi-même et ceux qu'on fait aux autres."

 

Mon avis

Je dois avouer que contrairement aux copines, j'ai eu un peu de mal à entrer dans ce livre. Le temps de m'habituer à l'écriture, peut-être, et puis il faut dire que j'ai dû recommencer le début 3 fois donc ça n'aide pas.

Je me suis quand même vite laissée entrainer à la suite de ces deux adolescents, partagée entre la compréhension pour ces ados que j'étais il n'y a pas si longtemps, et l'envie de protection de la Maman que je suis aujourd'hui. L'écriture d'Antoine Dole est rapide, vive, percutante. Pas de blabla inutile, les sentiments sont pris sur le vif et on court derrière cette jeune fille que l'on voudrait rattraper par la main avant qu'il ne soit trop tard. On ressent tout ce vide qui emplit tellement qu'il étouffe, la solitude accablante qui ne cherche qu'à se fondre dans celle de quelqu'un d'autre, ce besoin impérieux d'agir pour fuir un monde qui ne nous correspond pas.

La fin est magnifique et m'a touchée encore plus que le reste, mais je ne veux pas trop en dire. Un roman à faire lire aux adolescents perdus que l'on croise (pas trop jeunes cela dit), et à tous les autres.

 

Pour lire l'avis de Fanny qui a lu ce roman avec moi, c'est par ici : CLIC