2ème édition de l'atelier de Leiloona de Bricabook sur mon blog :)

J'essaye de m'y tenir même si je pense que je n'y arriverai pas toutes les semaines ! Une semaine (en fait plutôt 4 ou 5 jours) c'est assez court pour réfléchir à une histoire à partir d'une photo, et l'écrire.

J'ai eu plus de mal à trouver l'inspiration avec cette photo qui est pourtant très belle, j'ai finalement réussi à griffoner un petit texte. Enfin, petit... j'ai du mal à faire court !

Cette semaine c'est donc une photo de Kot qui nous était proposée.

image 2

 

Retrouvailles

 

                Le soir tombe, les lumières s’allument sur la ville et sur le port. Alors que marins et passants rentrent chez eux, chassés par l’air frais et les nuages annonciateurs de pluie, une jeune fille marche en sens inverse. Tout en elle incarne la jeunesse, la fraîcheur, elle dégage une chaleur qui illumine les environs. Elle rayonne et il y a une bonne raison à cela : ce soir, elle va enfin le retrouver.

                Cela fait des heures qu’elle pense à ce rendez-vous et qu’elle est excitée comme une puce. Pire qu’une ado pour son premier bal du lycée. Elle a choisi ses vêtements avec soin, essayant presque l’intégralité de sa garde-robe avant de se décider pour une robe colorée, achetée avec lui trois mois auparavant. Un peu légère pour la saison, mais qu’importe, ce soir elle sait qu’avec lui elle n’aura pas froid. Coiffure, maquillage, chaussures, rien n’a été laissé au hasard : elle veut être la plus belle pour le retrouver.

                À présent elle déambule vers le port, sourire aux lèvres, des rêves plein la tête. Des souvenirs, aussi. C’est dans cette rue qu’ils se sont croisés pour la première fois. Dans celle-ci qu’il l’a abordée. Sous cette porte cochère qu’ils se sont embrassés. Dans cette boutique qu’il a acheté le collier qu’elle porte, premier cadeau qu’il lui ait fait. Sur ce quai qu’ils se sont dit au-revoir pour la dernière fois. C’est à cet endroit même qu’elle va le retrouver.

                Elle avance et sourit, enivrée de bonheur. Arrivée au bord du ponton, face à cette eau qu’elle aime et déteste en même temps, elle marque une courte pause. Elle se sent légère, libérée de toutes les larmes qu’elle a versées depuis deux mois. De toute cette absence et de tous ces silences. Depuis une semaine elle a définitivement séché ses pleurs et retrouvé son sourire. Puisqu’il ne reviendra pas, puisque la mer jalouse et possessive l’a gardé pour elle seule, puisque son cœur a fait naufrage en même temps que ce bateau, c’est elle qui le rejoindra. Enivrée de bonheur, elle avance et sourit.

 

 

 

Pour lire les autres textes, rendez-vous sur l'article de Bricabook !