J'ai pré-commandé ce tout nouveau roman mais, surprise, on m'a proposé de le chroniquer avant de le recevoir (j'ai pu le lire en e-book, donc). Un immense merci aux éditions Calepin (et particulièrement à Barbara) pour leur gentillesse.

 

abieL'histoire

Ce roman nous raconte l'histoire de Sam, une jeune fille de 18 ans au caractère de "garçon manqué". Sa vie bascule lorsqu'une visite médicale révèle que son sang est particulier. Tout le monde sait que les adolescents repérés lors de ces visites médicales et enlevés par les agents du CRSI disparaissent à tout jamais. Une fois emmenée au "Labo", Sam est malgré tout décidée à se battre, il est inconcevable qu'elle laisse les médecins décider du reste de sa vie. Sanc compter qu'elle a repéré un autre adolescent qui semble avoir le même (sale) caractère qu'elle.

 

Les premières lignes

"Une affiche à la cafét' du lycée attire mon attention. "Le 26 mars — visite médicale obligatoire pour tous les élèves de première".

Je frissonne. Comme tous les ans, le gouvernement impose des prises de sang à tous les élèves en classe de première. Personne ne sait vraiment pourquoi mais elles sont obligatoires, sous peine de procès verbal pour non-respect de la loi. Non mais qu'est-ce qu'ils ne vont pas inventer !

Terrorisée à la simple vue d'une aiguille, je me promets de ne pas m'y rendre."

 

Mon avis

Une fois que l'on a eu le malheur (c'est pour l'expression) d'ouvrir ce livre, il est difficile de le refermer. On est dès les premières pages emporté dans un tourbillon d'action, d'émotions et de questionnements. Le caractère bien trempé de Sam en fait une héroïne attachante, et j'ai bien aimé les remarques qu'elle fait en italique (comme dans le passage du début que j'ai recopié au-dessus) qui insistent souvent sur ce côté impulsif et rebelle. J'ai trouvé l'écriture fluide et agréable à lire, et l'emploi de la première personne nous plonge encore plus dans la tête de Sam. J'ai tremblé pour elle et j'avais parfois envie de la secouer quand je pensais qu'elle ne prenais pas les bonnes décisions.

L'histoire est peu banale, on classe évidemment ce livre dans la science-fiction et en même temps, cela pourrait presque être réel. D'ailleurs, qui nous dit que "le Labo" n'existe pas ? Cela n'est pas sans rappeler les expériences menées il n'y a pas si longtemps par les Nazis, par exemple. L'univers créé par Tasha Lann fait froid dans le dos, même si on y découvre finalement un peu plus d'"humanité" qu'on ne s'y attendait.

Je m'attendais un peu à la toute fin (ce qu'on découvre à la dernière page), mais pas du tout aux deux ou trois derniers chapitres. Et j'ai découvert le gros désavantage des livres numériques : on n'a aucun repère avec l'épaisseur des pages qui restent, on se retrouve à tourner la page, bien tranquille dans sa lecture, et BAM, c'était la dernière. "Keuwaaaaaaaaaa c'est déjà fini ? Bah où qu'elle est la suiteuhhhhhhhhhhhh ?" Bon, une fois passé ce premier moment de désespoir (sisi), je pense que le roman s'arrête pile au bon moment. Libre à nous d'imaginer la suite :)

Difficile d'en dire beaucoup plus sans révéler toute l'histoire, alors... pour résumer, une excellente lecture, un univers très bien construit, je le conseille !