J'ai acheté ce roman dernièrement parce qu'il m'avait fait envie, et ce n'est qu'ensuite que je l'ai croisé, blogué chez des copines. Leurs avis m'ont donné encore plus envie de le lire, il semblerait qu'il fasse l'unanimité, ou presque !

 

avant d'aller dormirL'histoire

Christine souffre d'une amnésie particulière : chaque matin, elle se réveille en ayant oublié les 20 dernières années. Patiemment, son mari lui rappelle donc tous les jours qu'ils sont mariés, qu'ils vivent dans cette maison qu'elle ne connait pas, qu'elle a eu un accident qui l'a laissée dans cet état. Tout va changer au moment où Christine va décider, sur les conseils du docteur Nash, de tenir un journal. Celui-ci donne à sa vie la continuité qui lui manquait puisque, même en ayant tout oublié de la veille, elle peut lire ce qu'elle y a écrit.

 

Les premières lignes

"La chambre à coucher est étrange. Inconnue. Je ne sais pas où je me trouve, ni comment je suis arrivée ici. Je ne sais pas comment je vais rentrer à la maison.

J'ai passé la nuit ici. J'ai été réveillée par une voix de femme - au début, j'ai cru qu'elle était dans le lit avec moi, puis j'ai compris qu'elle donnait des informations, qu'elle sortait d'un radio-réveil - et, quand j'ai ouvert les yeux, je me suis découverte ici. Dans cette chambre que je ne connais pas."

 

Mon avis

J'ai déjà lu plusieurs romans traitant de l'amnésie, mais celui-ci est très différent des autres. Un bandeau sur la couverture indiquait "prix sncf du polar 2012", et c'était presque dommage de savoir dès le départ qu'il s'agissait d'un polar, car le début de l'histoire n'y ressemble pas du tout. Du coup, j'ai sans doute été moins surprise par la fin que si je ne m'étais doutée de rien, j'avais même imaginé ce qu'elle allait découvrir.

Malgré cela, j'ai adoré cette lecture, j'avais d'ailleurs du mal à le lâcher pour dormir. On passe de la peur à l'amour, de la tristesse intense à la colère, le rythme est soutenu et les rebondissements nombreux même s'il ne s'agit pas d'un roman "d'action". On passe du roman sentimental au polar sans vraiment avoir toutes les caractéristiques de ces genres, ce qui fait qu'on a du mal à classer ce livre.

Le personnage principal est attachant, il est difficile de s'imaginer à sa place, sans aucune mémoire qui relie un jour à un autre, pas de souvenirs proches, aucun projet possible. Le choix du journal qui occupe toute la partie centrale du texte aide à l'identification, et on a bien envie de lui crier ce qu'on a deviné avant elle. Pour résumer, une lecture agréable, un rythme rapide malgré les répétitions inévitables quand on doit répéter chaque jour les mêmes éléments de sa vie à quelqu'un, une fin attendue mais qui ne pouvait décemment pas être autrement, j'ai beaucoup aimé !