Comme souvent, un roman acheté au hasard de mes visites au Furet (grande chaîne de librairies du Nord, pour ceux qui pensent qu'au-dessus de Paris, c'est la Belgique), il était placé sur la table des livres mis en avant, il m'a plu, je l'ai pris.

 

les heures souterraines

L'histoire

... ou les histoires, en fait. Ce roman mêle deux intrigues, deux Parisiens perdus dans la violence douce et muette d'une ville impersonnelle.

Mathilde a ses trois garçons, un poste important dans une grande entreprise, et surtout un patron qui a décidé de l'évincer, petit à petit, discrètement.

Thibault est médecin, en couple ou plutôt en relation libre avec Lila, mais pas pour longtemps car il décide de la quitter dès le début du roman.

Ces deux personnages ne se connaissent pas, vivent des histoires très différentes, mais avec les mêmes ressentis. Entre les routes et le monde souterrain de Paris (métro, RER), ils peuvent se croiser, se heurter, leur vie peut changer... ou pas.

 

Les premières lignes

"La voix traverse le sommeil, oscille à la surface. La femme caresse les cartes retournées sur la table, elle répète pusieurs fois, sur ce ton de certitude : le 20 mai, votre vie va changer.

Mathilde ne sait pas si elle est encore dans le rêve ou déjà dans la journée qui commence, elle jette un oeil à la pendule du radio-réveil, il ets quatre heures du matin."

 

Mon avis

Je me disais bien, devant la table du Furet, que le nom de l'auteur me disait quelque chose. J'ai lu, dévoré et adoré No et moi, il y a quelques mois, et j'ai retrouvé Delphine de Vigan avec plaisir.

Impossible de lâcher ce livre une fois que je l'ai commencé. Ces 237 pages ne décrivent qu'une journée (ou plutôt deux, une pour chaque personnage), mais quelle journée ! L'histoire de Mathilde particulièrement m'a touchée, j'ai vécu avec elle cette journée angoissante, cette atmosphère pesante, cette lente destruction qu'est le harcèlement moral, l'espoir, ou sa perte, selon les moments.

J'aime beaucoup l'écriture de l'auteur qui est à la fois fluide et chargée d'émotions diverses. Il faut que je trouve ses autres romans (ça ne devrait pas être bien difficile, me direz-vous) et que je les lise dès que j'en aurai l'occasion !